RETOUR

Etude consommateurs, 14 décembre 2020

Alerte média, Carquefou, le 14 Décembre 2020

[Etude Kantar pour SodaStream]

SodaStream révèle ce jour les résultats d’une étude sur les habitudes des Français vis-à-vis de leur consommation de boissons gazeuses maison, eaux pétillantes, softs et boissons rafraîchissantes sans alcool.  Cette étude démontre notamment que la place réservée aux boissons gazeuses maison se trouve à mi-chemin entre les eaux pétillantes et les softs ; une place de choix répondant aux attentes de plaisir et responsabilités des uns et des autres. 

Les principaux enseignements de l’étude Kantar pour SodaStream

  • Chaque semaine, ce sont en moyenne près de 3 millions de Français qui consomment des boissons gazeuses maison, à hauteur de 4 fois, soit 11,4 millions d’actes de consommation par semaine ! C’est plus que la plupart des marques d’eaux gazeuses
  • Les boissons gazeuses maison sont consommées au même titre que les eaux pétillantes : une consommation routinière et quotidienne, centrée sur l’accompagnement des repas. 
  • En outre, elles répondent de même à des logiques de plaisir, davantage en lien avec la consommation de softs gazeux et d’autres boissons rafraîchissantes non alcoolisées.

 

Résultats détaillés de l’étude Kantar pour SodaStream

Chaque semaine, ce sont en moyenne près de 3 millions de Français qui consomment des boissons gazeuses maison, à hauteur de 4 fois, soit 11,4 millions d’actes de consommation par semaine ! 

Si cette fréquence de consommations est moins régulière que la catégorie des eaux pétillantes, elle reste particulièrement élevée quand on la compare aux marques d’eaux pétillantes : Perrier (8,7 millions d’actes de consommation à domicile), La Salvetat (6,8 millions d’actes), Badoit (6,7 millions), Cristaline (6,4 millions) et San Pelegrino (4 millions). 

Les boissons gazeuses maison sont consommées au même titre que les eaux pétillantes : une consommation routinière et quotidienne, centrée sur l’accompagnement des repas. 

86% de la consommation des boissons gazeuses maison se fait au moment des repas. Cette consommation répond à un besoin d’hydratation, en accompagnement des déjeuners et/ou diners. 

65% de la consommation des boissons gazeuse maison se fait en semaine, répondant à une habitude quotidienne, ancrée dans la routine des consommateurs. 

Au même titre, 78% de la consommation des eaux pétillantes se fait pendant les repas, pour les mêmes raisons, et la consommation en semaine représente 65% des actes : des résultats démontrant la proximité des habitudes de consommation des deux segments. 

Elles répondent de même à des logiques de plaisir, davantage en lien avec la consommation de softs gazeux et d’autres boissons rafraîchissantes non alcoolisées.

Le rafraîchissement est cité dans 39% des cas comme raison de consommation des boissons gazeuses maison et dans 19% des cas, les consommateurs parlent même de « boisson préférée ». Pourquoi ? Car les boissons gazeuses maison proposent tant des goûts natures ou aromatisés, permettant de varier les plaisirs par rapport aux eaux pétillantes et se rapprochent davantage des softs gazeux et autres boissons rafraichissantes sans alcool.  

Au même titre, les softs gazeux sont consommés par quête de plaisir dans 35% des cas et pour se rafraichir dans 32% des cas. Des scores quasiment similaires (autour de 30%) sur l’univers plus global des boissons rafraichissantes sans alcool. 

De plus, les boissons gazeuses maison sont consommées par plusieurs personnes au cours d’une même occasion dans 55% des cas : une dimension de convivialité et de festivité qui n’est pas caractéristique des eaux pétillantes.

Cette dimension de partage est également fortement présente pour les softs gazeux (42%) et les boissons rafraichissantes sans alcool (45%). 

***

 Méthodologie

Un échantillon de 27 500 personnes représentatif de la population française a été interrogé sur 52 semaines par l’institut Kantar, du 9 septembre 2019 au 6 septembre 2020, sur la base du carnet de consommation en ligne.