SodaStream continue de favoriser l’emploi de toutes les communautés locales et religieuses en Israël, et en particulier des femmes

COMMUNIQUE DE PRESSE
Carquefou, le 17 juin 2019

L’entreprise annonce la création d’une chaîne de production externalisée dans le village de Kuseife
et l’ouverture en septembre 2019 de la toute première crèche implantée dans une usine israélienne

Ces annonces ont eu lieu à l’occasion d’une rupture du jeûne du Ramadan célébrée en présence de l’ensemble des collaborateurs – juifs comme chrétiens ou musulmans –  de l’usine SodaStream de Rahat, du maire de la ville, de chefs religieux et d’ambassadeurs en Israël de différents pays du monde. 

« Ils disent que la cohabitation est complexe et difficile, mais chez SodaStream, Israéliens et Palestiniens vivent côte à côte tous les jours. Il est grand temps que les dirigeants des deux côtés se consacrent à construire le futur plutôt qu’à gérer un conflit », commente Daniel Birnbaum, PDG de SodaStream. 

SodaStream souhaite en effet faire de son usine située à Lehavim, près de Rahat (Israël), un modèle de cohabitation religieuse, offrant la plus stricte égalité de ses collaborateurs, et ainsi diffuser un message d’espoir pour un avenir meilleur dans la région.

Permettre aux femmes bédouines d’accéder à l’emploi dans le village de Kuseife 

Le village bédouin de Kuseife, composé de 17 000 habitants, affiche un taux de chômage de 30% ; seule une femme sur 2 travaille. 

SodaStream a annoncé le prochain lancement d’une chaîne de montage dans un centre communautaire du village, afin de lutter contre le chômage des femmes. Ces dernières seront encouragées à venir travailler dans un environnement accueillant et familier, grâce notamment à des horaires de travail adaptés à leurs obligations familiales et respectueux de leurs traditions. 

SodaStream apportera chaque jour les pièces des machines à eau gazeuse, de sorte à ce que les collaborateurs de la chaîne de montage locale puissent assembler les machines, procéder aux contrôles qualité et à l’emballage des produits. 

C’est la deuxième chaîne de montage externalisée que SodaStream ouvre pour compenser l’augmentation mondiale de la demande en machines à eau gazeuse ; l’entreprise a en effet ouvert il y a 9 mois une chaîne de production dans la prison de Beer Shiva (voir page suivante). 

Favoriser l’emploi des femmes grâce à la première crèche israélienne au sein d’une usine 

Parmi les obstacles qui empêchent les femmes de travailler au quotidien en Israël : l’absence de solutions pour s'occuper de leurs jeunes enfants. Pour y remédier, SodaStream va ouvrir en septembre 2019 la première crèche israélienne localisée dans une usine. Cette crèche offrira un accueil bilingue (hébreu et arabe) pour les enfants de 1 à 3 ans, répartis en 3 groupes d'âge.

Chaque section accueillera des enfants juifs et arabes qui auront l’occasion de vivre et apprendre ensemble, de célébrer toutes les fêtes religieuses, les encourageant à devenir génération de paix et de tolérance.


Encourager la réinsertion sociale avec une chaîne de production externalisée dans la prison de Beer Sheva 

SodaStream a ouvert il y a environ 9 mois des chaînes de montage dans la prison d'Elah à Beer Sheva, non loin de l'usine, afin d’encourager la réinsertion sociale de prisonniers.  

SodaStream paie les salaires les plus élevés autorisés par le règlement pénitentiaire, ainsi que des primes d'encouragement. 

Quatre des prisonniers qui travaillaient sur cette ligne ont depuis lors été libérés de prison et employés par SodaStream au sein de l'usine, avec un salaire et des avantages sociaux égaux à ceux des collaborateurs de mêmes postes. 


Pour en savoir plus sur l’engagement social de SodaStream dans son usine en Israël

Les produits SodaStream sont tous fabriqués en Israël, à l’exception de la bouteille en verre du modèle de machine Crystal qui est produite en Europe et exportée dans 46 pays du monde1

La volonté de SodaStream : faire de son usine en Israël un modèle de cohabitation religieuse et de vivre ensemble 

L'usine SodaStream est située dans le désert du Néguev, à Levahim, à 22 km de la frontière de Gaza, et emploie plus de 2 100 personnes de toutes origines et religions : 120 Palestiniens, 500 Bédouins dont 200 femmes, 1 000 nouveaux arrivants (découvrir des témoignages vidéo ici). 

Au sein de cette usine, SodaStream porte des valeurs fortes : assurer l'égalité des droits et des salaires pour tous, en faisant preuve de beaucoup de respect.

SodaStream souhaite permettre à tous de pratiquer leur religion sur place. L’usine accueille ainsi une synagogue pour les collaborateurs juifs et 4 salles de prière, pour les hommes comme pour les femmes, pour les collaborateurs musulmans.

Renforcer l'autonomie de la communauté bédouine locale et permettre aux femmes bédouines d’accéder à l’emploi

La communauté bédouine du désert du Néguev est de loin la communauté la plus défavorisée d'Israël. Les taux de chômage et de pauvreté y sont les plus élevés du pays : seulement 24% des femmes et 56% d’hommes disposent d’un travail, et plus de 55% de la population bédouine vit dans la pauvreté. Les villes habitées par les Bédouins Negev se classent parmi les dernières dans les indices socio-économiques israéliens.

L'usine SodaStream est située à côté du plus grand village bédouin d’Israël, Rahat. SodaStream s'est donné comme priorité d'offrir des emplois à la collectivité locale. 

En outre, SodaStream soutient les femmes bédouines en leur donnant la possibilité de travailler sur des filières réservées aux femmes avec des horaires et des conditions particulières, respectant ainsi leurs croyances et traditions.

L’ensemble des fêtes religieuses célébrées au sein de l’usine 

Chez Sodastream, les gens travaillent et font la fête ensemble. Les fêtes juives et musulmanes sont célébrées. 

Ainsi, chaque année, SodaStream organise la plus grande rupture de jeûne du Ramadan en Israël, à laquelle tous les collaborateurs sont invités. En 2019, seront également présents des chefs religieux, le maire de Rahat, des ambassadeurs du monde entier basés en Israël, des PDG d'entreprises internationales basées en Israël. Tous pourront assister à des spectacles d'artistes israéliens juifs et musulmans.

Un engagement fort du PDG pour offrir des emplois en Israël à des collaborateurs palestiniens 

En 2015, Sodastream a fermé son usine située dans la zone contestée de la Cisjordanie, à Mishor Adumim, pour déménager dans une usine plus grande dans le désert du Néguev, en Israël. Ce déménagement a malheureusement entraîné la perte d'emploi pour 500 employés palestiniens en raison de la nécessité pour les Palestiniens d'obtenir de nouveaux permis de travail pour entrer en Israël. 

Daniel Birnbaum, PDG de SodaStream, résolu à permettre à ses collaborateurs palestiniens de travailler dans la nouvelle usine, s’est battu pour obtenir leurs permis de travail. Après 16 mois de lutte contre la bureaucratie israélienne, il finit par obtenir gain de cause. 

En 2016, 150 employés palestiniens ont pu rejoindre à nouveau la famille SodaStream. Consulter la vidéo de leur arrivée dans la nouvelle usine ici

Des valeurs revendiquées haut et fort par la marque 

Les packagings des 50 millions de produits SodaStream vendus dans 46 pays du monde sont tous estampillés de la phrase suivante : « ce produit est fabriqué par des juifs et des arabes travaillant côte à côté dans la paix et l’harmonie ». 


1Cette carafe en verre est notamment fabriquée en France, chez Verallia, spécialiste des emballages en verre pour les boissons et les produits alimentaires, dans une usine près de Cognac.